Les 6 climats

« Inlassable danse de la pluie envoûta  juin

désinvolte  juillet chante le même refrain…

Mise à part au sud, cela n’aura échappé à personne, le printemps fut froid, humide et venteux. Lorsque l’un des 6 climats est extrême ou apparaît en dehors de sa saison, l’équilibre énergétique de l’organisme s’en trouve bouleversé. Des symptômes aigus apparaissent.

Par les temps qui courent,  il serait de bon ton de traiter en particulier le couple de méridiens Triple réchauffeur/vésicule biliaire (Shaoyang), afin de régler les désagréments engendrés par les différents climats pathogènes.

…août lumineux n’en sera que plus serein

 en attendant septembre apogée d’été indien »

F.R.

Ce contenu a été publié dans shiatsu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *